L’economie circulaire c’est quoi ?

L’économie circulaire : effet de mode ou système économique sensé ?

Pour l’ADEME (l’Agence nationale de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) l’économie circulaire est « un système économique d’échange et de production qui vise à augmenter l’efficacité de l’utilisation des ressources et à diminuer notre impact sur l’environnement. Il s’agit de découpler la consommation des ressources de la croissance du produit intérieur brut (PIB) tout en assurant la réduction des impacts environnementaux et l’augmentation du bien-être ».

L’économie circulaire englobe de très nombreux secteurs d’activités et peut se décliner à travers sept logiques de production et de consommation complémentaires qui, combinées, prennent sens et se renforcent mutuellement :

 

A l’occasion du lancement de l’édition 2017 du recueil cartographique des initiatives franciliennes en économie circulaire, le comité francilien de l’économie circulaire et les partenaires du réseau Teddif ont organisé un événement commun qui a rencontré un vif succès avec plus de 100 personnes invitées, dont France Barter.

Outre la découverte et la remise du recueil, cet événement a permis :
- de se mettre en relation avec des porteurs de projets inspirants, de découvrir des solutions innovantes et de réfléchir collectivement aux conditions de transfert,
- de rencontrer des organisations, entreprises et collectivités engagées sur le territoire francilien, d’identifier les acteurs qui soutiennent et accompagnent les démarches d’économie circulaire en Île-de-France.

Un exemple?

Dans le secteur de la consommation responsable et de l’échange, la startup Mutum a su se faire une place de choix! Fondée en 2014 par Frédéric Grifaton et Mathieu Jeanne-Beylot, Mutum est une plateforme numérique de partage d’objets entre particuliers. Elle permet aux utilisateurs d’emprunter et de prêter des biens de consommation, augmentant ainsi le taux d’utilisation des objets tout en réduisant le nombre d’objets achetés.

Les prêts et emprunts sont réalisés sans argent, mais grâce à un système de crédits spécifique à la plateforme : les “mutums”. L’utilisateur peut accumuler des “mutums” en s’inscrivant, en proposant ses objets, en les prêtant et en relevant des défis. Il les dépense lorsqu’il souhaite emprunter les objets dont il a besoin, grâce à un système de géolocalisation qui lui affiche les objets les plus proches de chez lui, ce qui favorise de fait les circuits courts.

Le triple objectif de Mutum est de permettre de faire des économies, renforcer et multiplier le lien social et développer un mode de consommation plus responsable. Créer du lien, de la convivialité et communiquer sur le fait que ça permet de faire des économies, de gagner du temps, de rencontrer des gens sont les principaux défis de la start-up!

L’économie circulaire, bien qu’un concept récent, et loin d’être juste un effet de mode. C’est avant tout un concept mobilisateur qui permet de repenser nos modes de production et de consommation et qui englobe des activités déjà bien développées (réutilisation, recyclage etc.) et des démarches plus récentes (écologie industrielle, écoconception).

 

En savoir plus sur l’économie circulaire en France : ici