Le Barter un mode de financement à privilégier en période de trésorerie difficile, l’étude de mesure d’impact en est la preuve

Entraide, Mutualisation et Dynamisme

  • 22 évènements réseaux organisés en 1 an
  • 65% des entreprises membres participent à nos networkings barters
  • 4179 offres et besoins émis sur la plateforme ces 12 derniers mois
  • Plus de 1,8 millions de barters en circulation

Dans un monde aux contraintes croissantes, France Barter facilite la vie des entreprises en les libérant des contraintes financières.

La startup accompagne le développement des entreprises grâce à son réseau de professionnels.

L’entraide et les mises en relation commerciales pérennes sont la règle et l’objectif de France Barter est d’apporter un nouvel outil de collaboration inter-entreprises : le financement de pairs à pairs.

En effet, ce système commercial multiratéral, via le réseau d’échanges B2B France Barter, est une réponse concrète au manque de trésorerie des TPE/PME.

L’animation de la plateforme, les évènements réseaux organisés à Paris/Lyon et le mode d’achat collaboratif France Barter sont les clés de l’amélioration de la performance des entreprises (en BFR et CA).

L’équipe dirigeante de la start-up coopérative a été sélectionnée dans le prestigieux programme  » Scale up » d’Antropia ESSEC : un accompagnement intense avec des intervenants inspirants et un mentor costaud : Jean Moreau, le fondateur de Phenix et co-président de Tech for Good !

Le triple objectif de ce programme dense sur 9 mois :

Pour France Barter, il s’agit plus particulièrement d’alimenter les décisions stratégiques, d’améliorer le pilotage interne et la qualité du service rendu et de retirer les indicateurs clés de mesure d’impact qui ont vocation à être suivis dans le temps afin d’optimiser la performance de France Barter.

  1. Prendre de la hauteur et repenser sa stratégie
  2. Mesurer son impact
  3. Baigner dans un écosystème ultra dynamique d’entrepreneurs sociaux qui agissent pour l’intérêt général et porter haut et forts leurs idées de changement.

La démarche de mesure d’impact a été adressée aux 1450 entreprises membres du réseau, aux financeurs tels que les banques et les différents partenaires financiers, les fédérations et les collectivités locales.

La démarche a suivi 4 étapes :

Etape 1 : Entretiens et enquête de satisfaction auprès des membres

Etape 2 : Synthèse des résultats intermédiaires

Etape 3 : Collecte et analyse de données via un questionnaire Eude d’impact

Etape 4 : Conclusions et recommandations   

Deux types d’évaluations ont été effectuées dans le cadre de la première étape : qualitative et quantitative.

Antropia et France Barter ont tout d’abord interrogé, lors d’entretiens semi-directifs, quinze entreprises membres du réseau pour avoir leurs retours d’expérience, leurs regards sur l’animation du réseau et sur l’intérêt (économique mais uniquement…) du Barter au niveau de leur activité.

Ces réponses devaient permettre d’évaluer l’impact de la proposition de France Barter pour les membres du réseau.  

Des questionnaires ont ensuite été adressés à tous les membres du réseau. .  

Cette étude a mis en exergue des résultats positifs :

65% des entreprises sont prêtes à vendre/acheter leurs produits et services sur la plateforme

44% des membres de France Barter n’auraient pas pu effectuer des achats sans ce mode de financement en B€

56% des entreprises ont épargné jusqu’à 3000€ de leur budget de trésorerie.

Sur les deux dernières années, 81% des membres ont été mis en relation avec des clients/fournisseurs.

Et en plus du gain de temps, le sentiment d’appartenance à la communauté a augmenté!

57% des membres ont recours au Barter dans une logique de développement de leur activité.

1400 membres sur le réseau dont 180 membres sociétaires de la coopérative dans la catégorie « bénéficiaires » signe de leur forte implication dans le réseau.

Grâce à France Barter, les entreprises actives ont pu économiser 4400€ en moyenne sans s’empêcher de faire des affaires !

D’ailleurs 44% déclarent avoir réalisé des achats qu’ils n’auraient pas réalisés sans ce mode de financement.

Enfin 80% des entreprises membres interrogées répondent qu’elles sont partantes pour recommander et parrainer d’autres entreprises sur le réseau pour étendre la communuaté.

Un faisceu d’éléments concrets qui permettent d’affirmer que le Barter est un mode de financement à privilégier en période de trésorerie difficile et une réponse concrète aux attentes des entreprises !

cliquez ici pour en savoir plus