97 % de la monnaie est utilisée dans la sphère financière dont 40% pour la spéculation…

Et si on transformait la finance ?

Les dérives du monde de la finance sont connues de tous aujourd’hui, et ces chiffres sont une preuve parmi tant d’autres de la difficulté pour l’économie réelle de faire le poids.

Chez France Barter nous avons l’intime conviction que ce constat n’est pas immuable. C’est pourquoi nous nous fixons comme objectif de proposer un outil financier innovant et facile d’accès pour les entrepreneurs en recherche de moyens de financements. Aux côtés de tant d’autres outils tels que le microcrédit, les fonds d’épargnes ciblés pour l’innovation, les fondations d’investisseurs pour l’économie sociale et solidaire, le Barter € est conçut pour favoriser l’émergence d’une finance tournée vers l’économie réelle, collaborative, non-spéculative et non-délocalisable.

Comment on s’y prend ?

C’est en ce sens que France Barter s’associe au projet de certains acteurs bancaires, réunis notamment au sein de la Global Alliance on Banking on Values (GABV, association de 25 banques durables de 30 pays). D’ailleurs « les UP Conferences et le Crédit Coopératif (partenaire de France Barter), sont heureux de s’associer et d’accueillir la GABV, exceptionnellement de passage à Paris pour leur première rencontre annuelle en France, à l’occasion d’une soirée exceptionnelle tournée vers l’avenir et l’émergence d’un nouveau système financier, au service de la Cité. »

La forme même de la société France Barter sous forme de Société Coopérative d’Intérêt Collectif montre notre engagement pour la coopération entre les acteurs qui souhaitent se mobiliser pour transformer la finance.

Picto part SCIC

Mais au fait, une SCIC c’est quoi ?

Et bien c’est une entreprise qui a un statut de société commerciale (SA, SAS ou SARL) qui produit des biens ou services qui répondent à un intérêt collectif et ayant un caractère d’utilité sociale. De plus  elle s’inscrit dans plusieurs logiques fondamentales :

  • celle du développement local et durable favorisant l’action de proximité
  • celle de l’association d’acteurs multiples (salariés, producteurs, bénéficiaires, usagers, collectivités, autres entreprises, associations, citoyens) autour d’un objectif commun
  • celle de la gestion démocratique et de la répartition du pouvoir selon le principe 1 personne = 1 voix
  • celle du maintien d’au moins 50% des résultats de l’entreprise sous forme de réserves impartageables garantissant l’autonomie et la pérennité

France Barter revendique son appartenance au mouvement de l’économie collaborative car elle est l’une des réponses à la crise de la finance. France Barter figure désormais sur l’annuaire des sociétés coopératives et rejoint avec ambition les 441 autres SCICs françaises !

scop_logo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *